Forum Philanthrope
Bonjour ! Vous n'êtes pas connecté, vous ne pouvez pas répondre aux forum, envoyer des messages personnels ou encore lire les histoires des philanthropes...Inscrivez-vous ou connectez-vous pour profitez de tout cela !


Un empire. Un Monde. Une conviction.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionPage facebook
Envie de voir les dernières actualités du forum? Allez donc au mur des Actualités, vous verrez les dernières news concernant ce forum ! Le mur des actualités est mis à jour ! Venez découvrir les dernières nouveautés en cliquant sur le lien ci-dessous !

Retourner au Centre du PND
Vous n'avez pas encore terminé votre PND? retournez donc au centre d'accueil pour le terminer au plus vite !
Retour au Centre

Partagez | 
   
 

 #nouvelle# Punch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
omega
Administrator de la mort qui tue
Administrator de la mort qui tue
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 22

Votre personnage
Nom du Héros: Oméga [Philanthrope]
Profil du Personnage Principal:
Armes et Techniques:

                                 
MessageSujet: #nouvelle# Punch  Mer 3 Oct - 22:01

Je traverse l’avenue menant au bar. La pluie bat le sol, et mon trench-coat commence à être engorgée d’eau… A côté de moi les voitures roulent à vive allure, et à chaque passage l’eau est expulsée sur les côtés … Mon chapeau marron sur la tête, je marche doucement, mains dans les poches, et ma cigarette entrer mes lèvres, dont la fine fumée laisse échapper les volutes. Au bout de la route, une voiture est renversée, et de la fumée sort du moteur… à une quinzaine de mètres de moi des piétons, totalement affolés, courent n’importe où, du moment qu’ils arrivent à trouver un endroit sûr. Soudain un hélicoptère passe haut au dessus de moi, éclairant grâce à son projecteur la ville, dont les combats de rue, les coups de feu et les cris ne cessent de croître… Je m’arrête de marcher et, sans rien dire, je pivote vers la droite. Une porte en bois qui n’est rien d’autre que la porte d’entrée de l’appartement se trouve devant moi. Sans rien dire, je frappe à la porte. Après quelques minutes d’attente, un homme ouvre.
-qu’est-ce que t’a toi? Lance l’homme.
Il est habillé d’un marcel, et visiblement il n’a rien d’autre à faire que de fumer des joins, vu l’odeur insupportable qui sort de l’appartement.
-tu connais un certain « Matthew Lenoir » ?
-c’est mon boss, et alors?
-Je voudrais le rencontrer.
-et mon cul, ouais !
-bon, tant pis… dis-je en soupirant.
Je sors de ma poche un magnum 357, et je tire en plein dans la tête de l’homme : celui-ci explose entièrement, et son corps inerte est projeté contre le mur, avant de tomber par terre. Notez quand même la longue trace sang qui longe le mur… je pénètre l’appartement, braquant mon arme devant moi, et j’avance, doucement, quand soudain le couloir tourne vers la gauche. Je me plaque contre le mur, penche la tête pour regarder : un escalier mène vers le premier étage _là où est ma cible_  puis remarquant qu’il n’y a personne j’avance, cette fois-ci en courant, et montant les marches deux par deux, toujours ma cigarette sur ma bouche. Le couloir où je me trouve est décoré de plusieurs meubles en bois ornées. Il n’y a qu’une porte : celle qui est au bout de ce couloir long d’un dizaine de mètres et qui mène au bureau de Matthew.
Mais entre moi et la porte, il y a cinq gardes du corps.
-Hé ! Toi ! Ouais, toi ! C’est quoi ce que t’as en..
*PAN !*
L’homme tressaute au contact de la balle, avant de tomber par terre.
Les quatre autres hommes, choqués, ne tardent pas à prendre leurs berreta. Je profite de leurs étonnements pour tirer : sur cinq balles, quatre atteignent trois des quatre survivants. Il ne reste plus qu’un homme. L’homme commence à tirer, mais puisqu’il est totalement pétrifié il ne se rend pas compte que la sécurité de son arme est enclenché… Il croit que son arme est déchargé, et essaie d’enlever le chargeur… je profite de sa peur pour ranger mon arme, et sortir la machette…
*BAM !*
La porte défoncée, j’entre dans la salle, et j’aperçois, caché derrière une plante, ma cible.
-MATTHEW !!!
Je sors mon arme.
-C’est de la part de Palmiery.
*Pan !*
La balle dans la tête, l’homme s’écroule par terre. La moquette commence à être engorgé de sang. Sans rien dire je récupère la bouteille de Whisky posé sur le bureau, je prend mon mouchoir et je fabrique un cocktail Molotov, avant de l’enflammer et de la jeter sur le corps de Matthew. Sortant de l’appartement en feu, je marche vers la limousine. La fenêtre teintée s’ouvre, et un homme, dont je ne peux apercevoir son visage, me dit :
-bien joué, voici la note.
Il sort de la fenêtre entrouverte une enveloppe contenant de l’argent.
-Adieu, assassin.
-…
Sans rien dire, je m’éloigne de la limousine, avant de disparaître dans un coin sombre d’une ruelle…


20 juin 1875...

Le monde entre dans une crise financière sans précédent. En moins d’un mois, les bourses en Amérique ont chuté de 600 points, et les actions de l’Europe ne tarde pas à s’effondrer, lui aussi. Partout dans le monde, des émeutes ne cessent de croître, mais ces émeutes sont particulièrement violente dans l’île Ibis, là où je sévis. On m’appelle « Punch », puisque comme vous le savez, je ne passe pas par quatre chemins pour atteindre ma cible : je fonce la tête baissée et je tire… sans réfléchir… pourtant j’aurais du : ma dernière cible va m’apporter pas que de l’argent… Mais des ennuis… beaucoup d’ennuis…
Revenir en haut Aller en bas
http://philanthrope.forumgratuit.org
 

#nouvelle# Punch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Philanthrope :: Créations :: Textes-